Info Covid

LE CKRF MET EN APPLICATION LE GUIDE DE BONNES PRATIQUES EN PÉRIODE DE COVID
Source : recommandations de l’Orde.
Voici quelques recommandations importantes à suivre par les kinésithérapeutes, mais aussi par les patients.
La prise de rendez-vous doit se faire exclusivement à distance (téléphone, plateformes internet) afin d’éviter l’augmentation du nombre de personnes circulant au cabinet, et en dehors du cabinet.
En amont de sa venue au cabinet, des informations relatives à l’infection potentielle au COVID pourront être recueillies auprès du patient.
Consignes de sécurité à respecter par les patients
À son arrivée au cabinet: 
  • Le patient doit porter un masque avant d’entrer.
  • Une fois passée la porte d’entrée, il doit immédiatement se désinfecter les mains. Une solution de gel hydro-alcoolique est mise à sa disposition s’il n’en dispose pas.
Dans la salle d’attente :
  • Il doit respecter l’information relative aux gestes barrières affichée de façon lisible et visible dans le cabinet.
  • La salle d’attente est débarrassée de tous éléments superflus susceptibles d’augmenter le risque de contamination par contact (magazines, mobilier, jouets, plantes, porte-manteaux …).
  • La distanciation d’un mètre minimum entre les parents doit y être respectée. L’aménagement des chaises est prévu à cet effet.
Circulation dans le cabinet :
  • Respecter le marquage au sol notamment au niveau de la zone d’accueil afin de respecter les mesures de distanciation.
  • Lors de son parcours au sein du cabinet le patient doit éviter au maximum tout contact non indispensable.
  • Des moyens de désinfection des mains sont mis à disposition à l’entrée et à la sortie des WC.
  • Il en  va de même pour la désinfection de la lunette des WC et le bouton de chasse d’eau.
  • Les zones de circulation sont aérées largement et régulièrement.
Les soins : 
  • Les kinésithérapeutes respectent l’ensemble des règles relatives aux gestes barrières en toutes circonstances.
  • Le critère relatif au rapport bénéfice/risque notamment au regard des risques de contamination par contact, oriente le choix des techniques mises en œuvre .
  • La présence d’un tiers (parent, aidant …) pendant le soin est tolérée sous respect des règles de distanciation sociale et de la mise en œuvre des gestes barrières.
La pièce de soin : 
  • Après la prise en charge d’un patient qui augmenterait la quantité de projections de micro-gouttelettes (comme par exemple un patent qui aurait pratiqué une activité physique pendant son soin, ou qui aurait bénéficié d’une réhabilitation respiratoire), nous désinfectons la pièce de soin avant de prendre en charge un nouveau patient. En raison d’un risque présumé de diffusion par micro-gouttelettes le cabinet n’utilise pas de moyen de ventilation ou de climatisation centralisé.
  • Les pièces sont largement et régulièrement aérées.
  • La salle de soin commune et le plateau technique sont largement et régulièrement aérés :
  • Les mêmes règles de respect des gestes barrières s’imposent.
Le matériel :
La table ou le plan de travail sur lequel s’allonge ou s’assied le patient est désinfecté systématiquement entre deux patients, ainsi que tous les outils utilisés (par exemple le matériel de rééducation).
A la sortie: 

Le patient doit éviter tout contact avec une surface du cabinet (poignée de porte) avant de se retrouver à l’extérieur. Pour cela, le kinésithérapeute peut le raccompagner ou mettre à sa disposition un papier jetable ou un gant afin qu’il saisisse la poignée.

Kinésithérapie respiratoire du nourrisson, de l'enfant et de l'adulte. Cabinet conventionné.